Jungle – Zoé et Laurie

Jungle, son nom lui va comme un gant. Chaque fois que je la vois, je pense au Livre de la Jungle de Kipling, sans vraiment savoir si elle m’évoque Bagheera ou Baloo.Elle vient de chez les Corbon, elle a donc 10 jours de moins que les plus vieilles. Mais elle en a déjà rattrapées beaucoup en poides et taille. Pendant la distribution du lait c’est une sacrée goulue qui défend bien sa tétine. Elle est bien copine avec Jibe, l’autre grande du lot de chez les Corbon. Un moment, elles se sont retrouvées toutes les deux plusieurs jours dans un box avec uniquement des plus vieilles qu’elles. Elles ont commencé par se battre, avant de dormir tout le temps roulées l’une contre l’autre, à l’écart des autres qui leur faisaient peur (« c’est les grandes de la classe du dessus! »).

Joulé – Elisabeth Dodinet

Joulé, se prononce Djoulé. En ladakhi (Ladakh, province du Cachemire en Inde, région de montagne de culture proche du Tibet), cela signifie « bonjour », et aussi « merci ». Bref, c’est le mot indispensable et en tant que touriste là-bas on passe son temps à dire « Djoulé Djoulé ». La chevrette Djoulé est une mélomane. C’est quasi la seule à apprécier mes airs d’accordéon, et globalement tous les types de sons (même la perceuse). Qu’elle aime m’écouter à l’accordéon n’est donc pas la preuve que je joue juste ! On s’est même demandé si elle n’était pas sourde, mais non, elle sursaute aux sons quand même parfois. Djoulé à le numéro 14, elle est couleur chocolat, avec un peu de blanc, et est adorable.

Jazeera – Marc Tardy

Jazeera, alias mouton noir. Jazeera, c’est simple, elle bouffe strictement tout ce qui lui passe sous le nez, y compris les doigts, les poils de jambe, les lunettes et les cheveux. Mouton noir c’est donc une double référence, à la fois à son nez un peu busqué  qui fait assez tête de mouton et à ses longues pattes, et à la fois à ce prodige de film qu’est Black Sheep, un film sur les moutons zombies que je recommande vivement. Jazeera, c’est une costaud, qui fait partie des dominantes malgré qu’elle soit motte.

Java – Isabelle Affolter

Java, c’est la grande bagareuse du troupeau. Elle donne tant de coup de tête qu’elle a le sommet du crâne tout dégarni. Ben oui, parce qu’elle donne des coups de tête mais elle n’a pas de cornes. Elle est motte comme on dit. C’est un trait génétique comme avoir les yeaux bleus ou noirs chez nous, les chèvres sont soit mottes soit cornues. Ce qui pose question quant aux élevages qui écornent leurs chèvres (beaucoup des éleveurs qui écornent le font après avoir été traumatisés par un accident du genre une chèvre éventrée par les cornes des consoeurs). Cependant, sélectionner des chèvres mottes pour ne pas avoir à écorner est compliqué, car un bouc motte croisé avec une chèvre motte donne potentiellement des chevrettes stériles, le renouvellement devient alors impossible.

Jaretelle – Lola et Roberto Tricarri

Jaretelle la belle. Ô, grandioses oreilles à la pointe délicatement relevée, l’élégance même renouvellée. Elle vient de chez Régine Avondo, fait son poids, et est nettement reconnaissable à ces oreilles déjà citées. C’est d’ailleurs un trait très recherché dans la race Commune Provençale, une typicité. Son nom lui colle à la peau.

Jigabelle-Dominique Turenne


Sa marraine visait « Belle » comme nom, mais faute à l’année des J, la voilà nommée Jigabelle. Celle-ci vient de chez les Corbon. Elle va probablement avoir « la jupe », c’est-à-dire le poil long sur les fesses, ce qui est un caractère typé « Commune Provençale », la race de nos chèvres. C’est d’ailleurs plutôt une population qu’une race car il y a peu de critères stables. Autant Jigabelle est du plus beau noir et blanc, autant Jedi est chocolat et Jana blanche crème.

Jitibio-Jean Christophe et Elian

Jitibio, j’avoue qu’elle fait partie de mes chouchoutes, toujours devant dès à la recherche de cheveux à mordiller ou de fermetures éclairs à ouvrir. elle est vive, collante, belle, et je pense qu’on va en baver avec ce genre de chèvre quand on les emmènera garder! Jean-Christophe et Elian, il ne vous reste plus qu’à venir voir votre filleule les cheveux longs et plein de fermetures à ouvrir, elle sera ravie!

Joystick-Philippe Vadot

Joystick, c’est notre mascotte. quand elle est née, 3ème d’une portée, aussi grossse qu’une casserole, l’éleveuse nous a demandé ce qu’elle allait bien pouvoir faire de ce micropouce, et c’est comme ça que l’histoire a commencé. elle aurait dû finir chez l’engraisseur, mais nos raisonnements d’ingénieurs agronomes pratiquant une sélection stricte a été effondrée par ce petit bout de chou qui ne manque pas moins de rage de vivre et d’astuces pour atteindre les têtines en se faufilant sous les grosses chèvres! elle pourrait avaler plus de biberons de lait qu’elle n’en pèse!