Le printemps 2017 !

Les mises bas ont eu lieu pendant le mois de mars ! Ce moment toujours très agréable marque le début de la saison fromagère, et un moment spécial dans l’année des éleveurs.

Les chevreaux nés cette année, plus de 90, sont vendus en majorité pour la production de viande. La viande de chevreau est succulente, nous vous invitons à la goûter !

 

Du nouveau aux Fabrigoules

De grands changements arrivent à la Ferme des Fabrigoules !

Depuis octobre 2016, Benoît et Julie sont les deux paysans de la Ferme des Fabrigoules.

Céline a en effet décidé de quitter la Ferme des Fabrigoules pour poursuivre l’aventure agricole dans une autre ferme. Nous espérons qu’elle vivra plein de joyeux moments dans son nouveau projet, autant qu’on a pu en vivre ensemble à Moustiers.

La fin de ce collectif ne signifie pas que les collectifs agricoles ne peuvent pas fonctionner dans la durée, la preuve en est faite par tous ceux qui existent aujourd’hui. Nous ne renonçons pas à l’idée que l’installation agricole en collectif est un beau projet qui fonctionne.

  De nouveaux défis s’offrent aux Fabrigoules !

Les 57 chèvres et boucs provençales vont continuer à nous approvisionner en lait et nous continuons à vous approvisionner en fromages et produits laitiers. Le jardin continuera à produire des légumes d’été. Nous poursuivons également l’accueil à la ferme des petits et des grands. Pour faire face à ces changements, les vaches sont elles aussi parties pour de nouvelles aventures au sein de troupeaux allaitants des Hautes Alpes.

Nous avons hâte de commencer cette nouvelle saison 2017 avec vous ! Rendez vous courant mars pour la reprise de la production laitière…

Les marraines et parrains de nos chères chèvres ont évidemment toujours un crédit produit auprès de la Ferme des Fabrigoules. N’hésitez pas à passer nous voir, voir votre chèvre, et également à demander le remboursement de votre parrainage.

Benoît et Julie

Nouvelle saison aux Fabrigoules

Le printemps est là aux Fabrigoules, avec un troupeau étoffé de 53 chèvres, qui ont mis bas en mars, et produisent aujourd’hui près de 100 litres de lait par jour. Les fromages s’affinent doucement !

Benoît s’active au potager pour vous produire des légumes à partir du mois de juin.

Sophie, potière à Saint Jurs, soheblog.com nous a dessiné notre logo ! chic!

Nous avons cette année de nouveau participé à De Ferme en Ferme pour inaugurer cette nouvelle année pédagogique, en partenariat avec le parc naturel régional du Verdon.

À bientôt à la ferme, sur les marchés de Moustiers ou d’aiglun !

Conversion à l’agriculture biologique

Aujourd’hui vendredi 28 août les fromages et produits laitiers du Gaec Ferme des Fabrigoules peuvent porter le label ‘issu de l’Agriculture Biologique’ !

En effet, nous avons démarré notre activité  en février 2015, sur des terres de parcours pastoral à l’abandon depuis plusieurs années. Nous avons donc bénéficié d’un constat de jachère qui a permis d’abaisser la période de conversion à six mois.
Les légumes vont devoir patienter jusqu’en février 2017 !

Le troupeau est au complet

Nous avons cette année acheté 22 chevrettes et 1 bouc de race commune provençale pour augmenter notre troupeau.

Elles sont toutes bien installées dans la nouvelle chevrerie !

Cette année 2015 les noms commencent par la lettre L : je vous invite à nous livrer des idées en commentant cet article ! Comme l’an passé, pas de prénoms d’humains, ni de maladie s’il vous plait, on est superstitieux quand même.

La petite Hérens est née !

Enfin, tant attendue, la voilà, mardi 25 février, une jolie petite velle bien protégée par sa mère, Lion. Avec sa robe acajou (qui noircira) et ses longs cils, elle a de quoi faire craquer ! Sous les conseils de Ludo nous l’avons séparée tout de suite de sa mère, sinon cette dernière ne se serait pas laissée traire… Elle est très maternelle Lion, elle a meuglé longtemps devant la porte où était enfermé son veau. Nous lui avons trouvé un élevage d’accueil, chez Sylvie, éleveuse de poules dans les Hautes Alpes et passionnée de vaches. La petite velle, nommée Lilith, a déjà été adoptée par deux vaches qui viennent de vêler chez Sylvie, et gambade avec deux camarades un poil plus vieux qu’elle. Vache de vie ! Maintenant, nous pouvons récupérer de Lion 17L de lait par jour, que nous utilisons pour nourrir nos chevrettes de renouvellement… et commencer la fromagerie !